Month: décembre 2015

It sounds good ! Joyeuses Fêtes !

SMP Christmas Card 2015

The Sirens of Titan – Nouvelle signature

Sirens_of titan

Nous sommes heureux de vous annoncer la signature de John-Paul Pryor du groupe The Sirens of Titan. Le premier album intitulé « Apocalypse Sessions » sortira en 2016. La sortie sera accompagnée d’une tournée.

THE SIRENS OF TITAN: THE DEVILS (OFFICIAL) from The Sirens of Titan

Cinq titres à écouter de l’album « Apocalypse Sessions »

Love Amongst Ruin à Paris le 14/12

A la flèche d’Or

LINE UP : Steve Hewitt (ex Placebo) / Perry Bamonte (The Cure) / Donald Ross Skinner (Julian Cope) Gizz Butt (Prodigy) / Ravi Kesavaram (My Vitriol)

LOVE AMONGST RUIN revient avec «LOSE YOUR WAY», le très attendu successeur d’un premier album éponyme acclamé par la critique.
Lorsque vous êtes dans l’obligation de rebondir, vous ne vivez que pour le prochain ricochet. Après avoir évacué en 2010 avec son nouveau projet LOVE AMONGST RUIN toute la confusion et la frustration d’avoir été débarqué de manière aussi soudaine qu’inattendue de Placebo en 2007, Steve Hewitt a bouclé la tournée promotionnelle d’un premier album emplit d’un véritable feu créatif.

« Nous avons lancé le groupe et fait sentir notre présence » dit-il. « Le premier album a été très bien accueilli par la critique dans toute l’Europe et nous avons gagné énormément de fans. Tout s’est parfaitement mis en place et nous avions le sentiment du devoir accompli. »
Initier LOVE AMONGST RUIN a été un véritable processus d’émancipation pour Steve, qui devait prouver sa valeur musicale non seulement aux légions de fans de Placebo qui bouillaient d’impatience de voir ce qu’il allait proposer, mais aussi à lui-même. Avoir tenu la batterie de groupes et d’artistes aussi variés que The Boo Radleys, des grit-rockers de Breed, des stars baggy de K-Klass et goûter avec Placebo à l’énorme succès mondial d’une formation post Brit Pop branchée devenue superstars internationales vendant plusieurs millions d’albums, lui a prouvé qu’il avait encore beaucoup à vivre et à donner. LOVE AMONGST RUIN avec ses twists electronica à la New Order / Depeche Mode, son motorika à la Can / Kasabian, ses atmosphères à la The Cure et ses riffs à la Metallica a durablement installé Steve Hewitt et LOVE AMONGST RUIN comme un sérieux et incontournable acteur de la scène rock alternative.
Steve a émergé du premier chapitre de histoire de LOVE AMONGT RUIN avec de nouvelles compositions. Des titres encore plus stricts, plus aboutis et largement libérés de l’amertume et du désarroi des débuts du groupe.